BannièrePissenlit La Cabane de Tellus LogoTellus

 

 

 

 

 

Actualités
Archives

 

Fleur Petit guide de survie pour plantes rebelles

La surprise pour les dix ans de la Cabane de Tellus est arrivée : un livre illustré !

De nombreux internautes avaient suggéré l'idée. Mais des flores sur les mauvaises-herbes, il y en a déjà de nombreuse et de très bonnes… C'était sans compter sur l'arrivé d'un nouvel acolyte : Campi ! Voilà une herbe folle qui a décidé qu'il était temps que les plantes se bougent un peu. Le petit Web-Master et Campi sont fiers de vous présenter : "le Petit guide de survie pour plante rebelles".

"Avis à tous les végétaux : Envies d’aventures et de liberté ? Si on se rebellait plutôt que de passer son existence claquemuré dans un pot de fleur ou finir déchiqueté par une tondeuse ? Ça vous tente ? Alors ce guide est fait pour vous ! Suivez Campi, le pissenlit roublard, apprenez les meilleurs trucs & astuces et tout ce que vous devez savoir pour devenir la plus redoutable, ingénieuse et formidable des " mauvaises-herbes "

Accrochez-vous bien, le programme est chargé. Au menu: infiltration, résistance, sabotage, évasion, self-défense… Vous allez découvrir le coté obscure et génial de la botanique. Béton, bitume et jardiniers tatillons ont du souci à se faire... "

Petit guide de survie pour plantes rebelles
(362 pages, format A5, plus de 100 illustrations en couleurs)

Comment commander le " Petit guide de survie, pour plante rebelles " ? Il suffit de cliquer sur l'image ci-dessus ou de suivre ce lien, vous pouvez commander en ligne sur le site de Bookelis et le recevoir directement courrier :

http://www.bookelis.com/sciences-de-la-vie/25779-petit-guide-de-survie-pour-plantes-rebelles.html

Campi n'ayant beaucoup de trésorerie, elle a choisi l'auto-édition. Chaque livre est édité à la demande, il n'y a pas de stock d'avance. Ce qui est bien plus économique et facile à gérer, mais demande du coup un délais de quelques jours avant livraison.

Petit rappel : Campi et le Petit-Web Master ne disposent d'aucune source de revenu lié à la Cabane de Tellus (pas même de recette publicitaire car le site est dépourvu de toute forme de publicité), mais à chaque fois que vous commanderez un livre, Campi gagnera 1 euro ! De quoi flatter son petit coté mégalomane...

Fleur Campi, le pissenlit roublard

Campi

Surnom : Campi

Espèce : Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum campylodes)
Famille : Astéracées
Spécialités : Botanique, comportement humain, détournement des règles, démolition, colonisation, voyages clandestins, espionnage, infiltration... etc !

La Cabane de Tellus vous présente Campi, le super-pissenlit qui a décidé de sortir de son terrain vague pour explorer le monde des humains et venir en aide à tous ceux et toutes celles qui, comme elle, veulent survivre, résister et prospérer au coté des humains. Voilà une "mauvaise-herbe" qui n'adécidément pas froid au yeux.

Campi connaît toutes les astuces pour infiltrer les villes, les champs, et les jardins même si elle a une vision très personnelle des meurs humaines. C'est la terreur des greens de golfs, des pelouses parfaites et des jardiniers maniaques. Vous allez voir, elle est incollable en botanique, en écologie urbaine, en débrouille et magouilles de tous genres, si ce n'est pas déjà fait, elle va vois faire changer d'avis sur les "mauvaises-herbes" !

retourRetour
Fleur Dèjà 10 ans de Cabane de Tellus

Il y a dix ans, le Petit web-Master décidait de partir en croisade pour la défense et la connaissance de celles que l'on nomment un peu injustement " mauvaises-herbes ".

Que de chemin parcourus depuis ce temps ! Que de livres dévorés, de sites web parcours, de courrier échangés, de photos ! Mais la résistance végétale n'en a pas finie, et désormais c'est avec l'aide de Campi que les mauvaises-herbes vont continuer de faire parler d’elles et petit à petit grignoter toujours plus de béton, de bitume et de préjugés.

Merci à tous les internautes qui depuis ce temps, n'ont pas cessé de laisser des messages, des suggestions, des encouragements…

Joyeux anniversaire la Cabane de Tellus !

10 ans de la cabane
retourRetour
RIP

Fleur RIP la banque de graine

La banque de graines ne sera finalement pas ressuscitée… Repose en paix.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :
1 : le prix des timbres sont devenus prohibitifs pour le porte monnaie de la Cabane de Tellus.
2 : le temps de récoltes des graines et d’envoi du courrier (activités très chronophages !) dont le petit Web-Master ne dispose plus vraiment.
3 : le terrain qui servait à cultiver les espèces concernées, n'est plus disponible. Que cela ne vous empêche pas de récolter quelques graines autour de chez vous pour essayer de les cultiver dans votre jardin, cela reste une expérience vraiment intéressante et un excellent outil de sensibilisation.

retourRetour

Fleur Des outils gratuits mais si précieux !

Libre office

Il est pas facile de créer quoi que ce soit si on ne dispose pas d'outils adaptés, mais heureusement de merveilleux outils sont parfois facilement accessibles, et même totalement gratuits !

Sur la Cabane de Tellus on ne fait pas de pub, mais le Petit Web-Master tiens particulièrement à remercier des logiciels totalement libres, faciles d'accès et très simples à utiliser, tels que :
- Libre office (pour les textes et mise en page)
- Paint.net et Inskape (pour le illustrations)
Promis, quand Campi sera devenue pleine aux as, un don sera fait aux concepteurs de ces logiciels qui sans lequels rien n'aurait été possible. En attendant, n’hésitez pas à les essayer ! (cliquez sur les icônes pour visiter les sites officiels respectifs et éventuellement les télécharger gratuitement).

Paint.net
Inscape
retourRetour

AutomneAutomne-hiver 2014
Prochainement...

Mais où était passé le Petit Web-master durant tout ce temps ?? Pas très loin à vrai dire, on a pas chaumé… Il faut dire que voilà un complice qui débarque avec un projet d'envergure qui sera prêt (avec un peu de chance) pour les 10 ans de la Cabane de Tellus en Décembre 2016 !

Un sacré projet qui a tellement occupé le petit Web-Master que les mises à jour étaient devenues bien rares. Heureusement, la page Facebook est toujours active, c'est maintenant le meilleur moyen de suivre les actualités du site ou de tout ce qui concerne les "mauvaises-herbes".

   ico2Prochainement, dans la Cabane de Tellus...
Prochainement

Les plantes, c'est joli et c'est gentil… Enfin ça, c'est ce que tout le monde se dit, mais peut-être pas tant que ça finalement ?… Et si en fait les plantes cachaient bien leur jeu ? Préparez-vous car elles sont partout et en fait, elles ne sont pas du tout obéissantes !

J'en connais une qui va débarquer et tout vous expliquer. Tenez-vous bien car au final, vous ne verrez même plus votre fidèle géranium du même œil !

Prochainement sur la Cabane de Tellus, béton et bitume ont du souci à se faire...

A suivre...

retourRetour
   ico2Pendantce temps là, dans le Far-West Français...
Sauvages du Poitou

L'avantage avec les réseaux sociaux, c'est qu'on peut y faire des rencontres géniales ! Pendant que le petit Web-Master explore les contrées de l’extrême-orient français (Euh… Enfin l'Alsace quoi), un acolyte des " mauvaises-herbes ", haut en couleur, fait régner les lois de la botanique depuis le far-ouest métropolitain : Le shérif Norb et sa bande de Sauvages du Poitou.

On ne saurait que trop vous conseiller que de visiter le blog et suivre des leçons de botanique comme jamais vous n'en avez vue !

Sauvages du Poitou, c'est de la botanique joyeuse et des herbes folles plein le jardin! Derrière le clavier et les crayons de couleur: Norb, apprenti botaniste, apprenti dessinateur et apprenti shérif à la poursuite des Sauvages, mauvaises herbes et hors-la-loi dont les fleurs sont mises à prix...

Sauvages_du_Poitou_logo
retourRetour

AutomneAutomne-hiver 2014
Automne 2014

Un site consacré aux "mauvaises-herbes" ne pouvait évidemment pas passer à coté d'un sujet aussi primordial et épineux que les terribles plantes invasives ! Thème complexe et nécessitant un certain recul... Longuement remis à plus tard par le petit web-master. Mais suite à de nombreux mails d'internautes curieux et impatients, il a bien fallu s'y mettre. Attention ici il ne s'agit pas d'un guide comme il existe un peu partout sur le web et souvent d’excellente qualité, mais plutôt d'une réflexion sur ce sujet très actuel.

D'autres informations viendront probablement compléter le tableau, mais suite à un problème technique le petit web-master doit entretenir le site en écrivant lui-même son code HTML... Et ce n'est pas trop son fort !Autant dire que pour le moment chaque modification assez laborieuse !


   ico2Les plantes invasives : des "mauvaises-herbes" font la une !
Plantes invasives
Icone_pdf_Tellus
retour

La notion d'organismes : plantes, animaux ou micro-organismes que nous désignons comme "invasifs" est relativement récente pour le grand public, qui se sent à juste titre de plus en plus concerné. Pourtant ce terme englobe des phénomènes qui sont bien plus anciens que leurs médiatisations ne pourraient nous le faire penser a priori.

Aujourd'hui, c'est l'un des problèmes majeurs illustrant les déséquilibres de nos écosystèmes, et ce partout à travers le monde. Alors qui sont ces organismes ? Pourquoi deviennent-ils si problématiques ? Et que cachent ces "invasions" si redoutées ?

retourRetour

étéété 2014
été 2014

L'été est sans doute la période où la procrastination prend toute son ampleur... La preuve le petit web-master n'a toujours pas effectué les laborieuses réparations pour restaurer le moteur de recherche, HS depuis plusieurs mois. Par contre, c'est une période très intéressante pour prendre des photos, et inviter quelques nouvelles venues dans la cabane !

L'article sur les plantes invasives semble très attendu par les internautes qui ne cessent d'encourager le petit Web-master à ressortir sa plume... c'est un sujet très complexe, qui va nécessiter beaucoup de recherches. Allé, on se remonte les manches en espérant que l'article soit près avant cet automne.

étéAttention concombre explosif !

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


(Lien vers la vidéo : Exploding Cucumbers!-Slo Mo#36-Earth Unplugged)

Parmi les dernières recrues de la Cabane de Tellus, la Momordique sauvage, ou "Concombre d'âne" se fait remarquer par sa stratégie très originale d'autochorie. Et comme une image vaux parfois mieux que cent explications, voici une petite vidéo issue de l'émission " Earth Unplugged " (en Anglais, désolé pour les non anglophones), qui nous permet d'observer au ralentit le phénomène des fruits explosifs ! On reconnaîtra la Balsamine de l’Himalaya (Impatiens glandulifera) et notre nouvelle arrivée : la Momordique sauvage (Ecballium elaterium).

Les autres nouvelles venues :
L'Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum) et le Chénopode hybride (Chenopodium hybridum).


étéUne fleur dans le potage

Triste à dire mais les humains se sont éloignés de la terre et donc de la nature. Pour le voir, il faut d'étudier un peu les subtiles relations tissées entre notre société et l’environnement... ou tout simplement de regarder à quel point beaucoup de personnes ignorent totalement à quoi ressemble les denrées alimentaires avant transformation !

Il est vrai qu'aujourd'hui en France, la majorité de la population vit en ville selon un mode de vie sédentaire/occidental, et s'imagine loin de ces préoccupations. C'est fou comme nous avons parfois tendance à oublier à quoi ressemblait notre nourriture avant qu'elle n'atterrisse dans notre assiette !

Potager_ratatouille
Combien de personne savent à quoi ressemble réellement les végétaux que l'on a utilisé pour en arriver là ?

Autre constat, la notion de "floraison" reste assez vague finalement pour le grand public. Eh oui, la grande majorité des plantes se reproduisent à l'aide de fleur, même la pomme de terre, la vigne ou le radis, ou même votre fidèle plante d'appartement (sauf s'il s'agit d'une fougère ou d'une sélaginelle). Alors imaginons un potager où un jardinier bohème cultiverait juste pour le plaisir des yeux. A quoi ressemble les être-vivants qui sont notre nourriture quand nous leur laissons vivre leur vie ?

les choux
Leurs formes et couleurs si variables ont tendance à nous le faire oublier, mais tous les choux sont des variations (sous-espèces) d'une seule plante, championne du polymorphisme : Brassica oleracea [Brassicacées], en conséquence leurs fleurs sont très similaires.

Fleche_potager

Brassica_oleracea

navet
Le navet (Brassica rapa), ainsi que le chou chinois (Brassica rapa subsp. pekinensis)[Brassicacées]. Il peut s'hybrider avec un chou (Brassica oleracea) pour donner le Colza (Brassica napus).

Fleche_potager

Raphanus_sativus

Radis

Fleche_potager

Raphanus_sativus

Le radis cultivé (Raphanus sativus), forme domestique du radis sauvage ou "Ravenelle" (Raphanus raphanistrum)[Brassicacées]

raifort
Le Raifort (Armoracia rusticana) [Brassicacées], que l'on peut aussi rencontrer à l'état spontané. On le confond parfois avec le radis noir, qui est en fait une sous-espèce du radis (Raphanus sativus var. niger)

Fleche_potager

Roquette

Fleche_potager

La roquette cultivée (Eruca sativa) [Brassicacées]

Laitue

Fleche_potager

Lactuca_sativa

La Laitue annuelle (Lactuca sativa)[Astéracées],proche de sa consoeur sauvage mais toxique, abondante en ville (Lactuca serriola). Elles sont même capables de s'hybrider ensemble.

Endives

Fleche_potager

Cichorium_intybus

L'endive chicon, ou "endive vraie" (Cichorium intybus var. foliosum)[Astéracées], forme domestiquée de la Chicorée sauvage (Cichorium intybus)

Chicorée

Fleche_potager

Chicorium_endiva

La Chicorée frisée ou Scarole (Cichorium endivia var. crispum et var. latifolium )[Astéracées] espèce également très proche de la précédente, appelée "salade" en dépit de son nom latin "Endivia", il ne s'agit pas de la véritable endive, culinairement parlant.

Artichaut

Fleche_potager

Cynara_scolymus

L'Arichaut (Cynara scolymus)[Astéracées], dont on consomme l'inflorescence avant sa maturité.

Scorsonères
La Scorsonère espagnole (Scorzonera hispanica)[Astéracées], surnommée abusivement "Salsifis" dans le commerce. Même si les salsifis sont très proches, il s'agit d'une autre genre :Tragopongon sp. qui n'est plus guère cultivé de nos jours.

Fleche_potager

Scorzonera_hispanica

Topinambour

Fleche_potager

Heliantus_tuberosus

Le topinambour (Helianthus tuberosus)[Astéracées], une espèce vivace très proche du tournesol (Helianthus annus) qui lui est annuel.

Oignons

Fleche_potager

Allium_cepa

L'oignon (Allium cepa) [Liliacées], ainsi que les échalottes (qui sont des sous-espèces de l'oignon).

Ail
L'Ail cultivé (Allium sativum) [Liliacées]

Fleche_potager

Allium_sativum

Poireaux

Fleche_potager

Allium_porrum

Le poireau (Allium porrum) [Liliacées]

Lentilles

Fleche_potager

Lens_culinaris

La lentille et ses sous-espèces aux couleurs et tailles variables (Lens culinaris) [Fabacées]

Fèves
La Fève cultivée (Vicia faba) [Fabacées], espèce proche des Vesces sauvages (Vicia sp.) elles aussi comestibles, et dont certaines étaient parfois cultivée à se place, telle que la Vesce cultivée (Vicia sativa).

Fleche_potager

Lens_culinaris

Petits_pois

Fleche_potager

Pisum_sativum

Les petit-pois (Pisum sativum)[Fabacées]

Haricots
Le haricot vert et toutes les espèces très proches donnant les fruits secs. (Phaseolus vulgaris)[Fabacées].

Fleche_potager

Phaseolus_vulgaris

Panais

Fleche_potager

Pastinaca_sativa

Le panais cultivé (Pastinaca sativa var. sativa)[Ombellifères], dont la sous-espèce sauvage est fréquente le long des routes.

Carottes

Fleche_potager

Daucus_carota

La carotte cultivée (Daucus carota)[Ombellifères], forme domestiquée de la carotte sauvage.

Céleri

Fleche_potager

Apium_graveolens

Le céleri (Apium graveolens) [Ombellifères], qui fourni les tiges et la rave.

Persil

Fleche_potager

Petroselinum_crispum

Le persil aromatique (Petroselinum crispum)[Ombellifères]

Mâche

Fleche_potager

Valerianella_locusta.jpg

La mâche cultivée (Vallerianella locusta) [Valérianacées].

épinards

Fleche_potager

Spinacia_oleracea

L'épinard potager (Spinacia oleracea) [Chénopodiacées] qui remplace désormais l'épinard sauvage (Chenopodium bonus-hericus)

Tomate

Fleche_potager

Solanum_lycopersicum

La tomate (Solanum lycopersicum) [Solanacées], un légume (qui est en fait un fruit, venu du nouveau monde), proche de nos Morelles sauvages (Solanum sp.)

Pomme de terre

Fleche_potager

Rumex_acetola

La pomme de terre (Solanum tuberosum) [Solanacées], cousine de la tomate et de nos Solanacées sauvages.

Aubergine

Fleche_potager

Solanum_melongana

L'aubergine (Solanum melongana) [Solanacées], une troisième Solanum, venue des Indes cette fois.

Poivron

Fleche_potager

Capsicum_annuum

Le poivron (Capsicum annuum) [Solanacées], dont diverses sous-espèces fournissent toutes les couleurs que nous lui connaisons

Concombre

Fleche_potager

Cucumis_sativus

Le concombre et le cornichon, qui sont une seule et même plante (Cucumis sativus) [Cucurbitacées]

Oseille

Fleche_potager

Rumex_acetola

L'oseille commune (Rumex acetosa) [Polygonacées], l'une des diverses espèces cultivées, commune aussi à l'état sauvage.

Voilà un petit aperçu qui pourra s'enrichir au file des jours. Preuve que les plantes sont des êtres vivants qui n'attendent pas gentillement de finir dans notre assiette, il leur suffit d'échapper aux projets du cultivateur ou de bénéficier de la clémence du jardinier et hop ! Le véritable visages de nos aliments se rappel à nous.

Quelque chose saute également aux yeux des plus connaisseurs, quelque chose d'extrêmement intéressant : la frontière entre nos plantes cultivées (dites "utiles") et les "mauvaises-herbes" (dites "nuisibles") est décidément très mince et floue. Bien des légumes sont en fin de compte étroitement apparentés ou même dérivés de nos braves herbes folles !

retourRetour
Automne-hiver 2013
Hiver 2013-2014

Et revoilà le Petit Web-master qui, a son grand désespoir, ne pouvait plus modifier la Cabane de Tellus depuis plus de 6 mois ! En cause : des modifications de l'herbergeur qui considère dorénavant la Guyane française comme un territoire étranger... Mais profitons des vacances pour rafraîchir un peu la Cabane.

En cette saison maussade, il est parfois bon de rester chez soi plutôt que de courir les campagnes et les jardins. Du coup c'est l'occasion de se pencher sur les classifications botaniques, et plutôt que de plancher sur les énormes et austères volumes de la systématique, nous allons accompagner la "mauvaise-herbe" la plus célèbre à travers la jungle du jargon scientifique !

AutomneLes classifications botaniques : Petit guide du labyrinthe

La systématique, ou "science de la classification du vivant", peut-être à première vue un domaine sibyllin et rebutant, en particulier pour les profanes qui n'y voient souvent qu'une source de jargon compliqué et une organisation obscure. C'est pourtant un outil passionnant qui peut nous apprendre bien des choses pour peu que l'on s'y familiarise.
Nous allons aider notre brave Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum campylodes) a retrouver sa position au sein de l'arbre labyrinthique du vivant, et ainsi retracer l'histoire évolutive de son espèce.

Génie_végétal-Classifications_botaniques

L'article en pdf: Les classifications botaniques : Petit guide du labyrinthe
retourRetour
ico2Actu_printemps-été 2013
Printemps2013

En cette belle saison... même si elle se fait bien désirer semble-t-il, nous allons tout d'abord parler de moutarde, en dépit de ce que laisse penser la photo de l'introduction !

Sujet cher au petit Web-master, non seulement en tant que Dijonnais, mais aussi en tant qu'amateur de cuisine et ardant admirateur des herbes folles.

Cette plante est vraiment un symbole très fort, elle évoque tout à la fois un condiment ou une sauce, une couleur, le jaune "moutarde", une saveur piquante parfois même brûlante, une humeur colérique, une ville, une histoire, une plante cultivée et même... une "mauvaise-herbe" !

ico2Instantanés d'un petit peuple bien agité

Dans divers domaines, certains amateurs n'ont parfois pas grand-chose à envier aux professionnels. C'est le cas d'une internaute, photographe à ses heures perdues, qui a contacté le petit Web-master suite à la découverte d'une erreur concernant la classification systématique des osmies... Une erreur grosse comme une maison ! Qu'il a fallu faire disparaître promptement... et honteusement. Mais c'est aussi l'occasion de découvrir les galeries photos de Valérie, pratiquante du cliché instinctif et poétique, qui font pâlir de jalousie le petit web-master. A voir absolument !!

Approche des Halictes

Visiter les galeries : Instantanés d'un petit peuple bien agité
retourRetour

ico2La Cardère fait parler d'elle

Dipsacus

La situation de la Cardère des villes (Dipsacus sativus) ne sera jamais totalement désespérée, tant qu'il y aura d’irréductibles passionnés pour s'intéresser à l'histoire, la culture et à l'artisanat. Souvenez-vous, cette brave ouvrière de l'industrie textile passée et aujourd'hui abandonnée par les humains : il existe sur le web des lieux où la Cardère ne sombrera jamais dans l'oubli. Voici un site particulièrement riche et surprenant, possédant une page spécialement dédiée à la Cardère et au patrimoine qu'elle incarne :


www.tassel.fr : cardère à foulon (fuller's teasel) Dipsacus sativus

retourRetour

ico2Histoires (piquantes) de Moutardes

Il suffit souvent d'évoquer la ville de Dijon dans une conversation pour qu'immanquablement, et partout en France, et même dans le monde, les gens se mettent à vous parler de moutarde ! Cliché réducteur ? Le petit Web-Master, fidèle à sa ville natale, a révisé assidûment ses classiques pour lever le mystère sur cette véritable fixation. Cela tombe bien car la moutarde, ou plutôt les moutardes, ne sont pas seulement des condiments vieux comme le monde, ce sont également des plantes formidables à la fois cultivées pour leurs innombrables vertus et "mauvaises-herbes" redoutables. Capable du pire et du meilleur, voilà une herbe de caractère qui mérite bien d'avoir une ville pour symbole...

Suite : Petit Journal de Tellus n°14

journal14

retourRetour
HiverHiver2012-2013
Hiver2012-13

Le petit Web-master s'est lancé dans une tentative de débat pour redorer l'image des apiculteurs, et du miel, sévèrement critiqués sur un site végan. Les abeilles n'ont vraiment pas besoin de ça par les temps qui courent. Bon joueur, il est même allé jusqu’à leur fournir une de ses photos d'osmie pour corriger une erreur.

Discussion vaine, débat perdu d'avance ? Peut-être oui, comme on le dit si bien : "il n'y pas plus sourd que celui qui ne veut pas écouter"... Mais au moins, on aura essayé ! Et après tout un autre adage raconte que "là où se pose l'abeille, la douceur s'installe".

Hiver3 fausses raisons de ne pas manger de miel

Au hasard de ses recherches sur le web, le petit Web-Master a découvert deux articles qui l'ont laissés totalement sans voix ! Des messages anti-miel prônés par un groupe de Végans (c'est à dire des personnes ayant adopté une philosophie et un régime alimentaire végétaliens) et basés sur 3 arguments qui sont autant de véritables camouflets aux apiculteurs... ainsi qu'à tous les amateurs de miel.

La Cabane de Tellus relève le défi et décide d'engager la conversation afin de rétablir la justice... mellifère !
Suite de l'article

Icone_pdf_Tellus
retour
POur ou contre le miel?
retourRetour
Automne Hiver 2012
Automne-Hiver2012

Parfois pour trouver la motivation d’écrire, le petit Web-Master parcours le livre d'Or de la Cabane de Tellus. Les messages des internautes sont si encourageant qu'il suffit ensuite de se mettre devant un clavier et, plein d'enthousiasme, la Cabane s'accroit, se diversifie, se ramifie ! Merci encore à tous les cyber-visiteurs qui ont d'ores et déjà laissé leurs avis sur le livre d'Or.

Durant cette mauvaise saison, nous allons conclure la trilogie des sols sur une note optimiste : les engrais-verts, ou comment utiliser la Nature pour réparer nos dégats !

AutomneLe Génie Végétal : Engrais-verts et couvres-sols (3/3)

Comment venir en aide aux sols ? Existe-il une manière de les "soigner" ? Les articles précédent vous ont peut-être fait déprimer ? Il est vrai que le constat est très inquiétant pour l'avenir de nos terres. Mais qu'a celà ne tienne, il en faut plus pour faire peur à nos braves "mauvaises-herbes".
Décidément ces petit soldats verts n'ont pas fini de nous rendre des services. Voyons un peu comment utiliser deux formidables "outils" que sont les engrais-verts et les couvres-sols pour guérir les terres rendues malades par nos activités et vous passer une bonne fois pour toute des produits chimiques.

Suite : Le Génie Végétal, les engrais-verts

Les engrais-verts
retourRetour

AutomneMes amis les guêpes (suite)

Guepes_et_frelons

Au gré de ses explorations sur le web, on fini parfois par decouvrir ce petit bijou : Un site très complet, consacré à l'étude et l'observation des guêpes sociales :
" Guêpes et frelons", informer et protéger.
Enfin un endroit pour tout apprendre de ces insectes, sans préjugés destructeurs, sans stigmatisation et autres idées reçues injustes. Histoire de changer d'opinion sur les guêpes, le petit Web-master vous recommande vivement de découvrir ce site, ainsi que son forum associé :
Le forum G&F

retourRetour

AutomneLe Pissenlit, un casse-tête pour botaniste

Taraxacum_campylodes

Ceux qui pensent que le Pissenlit représente le summum de la banalité ne se doutent vraisemblablement pas que cette petite plante donne du fil à retordre aux botanistes tant sa classification est discutable. Herbe de génie jouant avec son génome, usant du clonage et des mutations, aussi bien que de la reproduction sexuée, elle incroyablement polymorphe. C'est sans doute l'une des raisons de son exceptionnelle adaptabilité, mais ce faisant elle rentre difficilement dans les cases de classification d'espèce (en témoigne les innombrables synonymes que l'on peut trouver dans la littérature). "Pissenlit" est donc considéré comme un nom générique désignant un ensemble d'espèces et sous-espèce proches, et nom une seule. Son nom "ancien" : Taraxacum officinalis n'est donc plus valide, on dira maintenant Taraxacum campylodes, ce qui donne du travail au petit web-Master qui doit changer ce détail dans tous ses liens.

Le Pissenlit dent-de-lion (Taraxacum campylodes), ou tout du moins l'un des très nombreux représentant du groupe.
Photo : Cabane de Tellus
retourRetour
ico2été_2012
été2012

Revoilà le Petit Webmaster, fidèle à ses "mauvaises-herbes". Le site n'avait pas évolué depuis quelques temps, faute d'une connexion régulière et facilement disponible. Cependant divers projets sont en cours, et la page facebook de la Cabane de Tellus est de plus en plus active.

Cet été, nous allons nous intéresser au monde fascinant du sol : Élément clef de notre environnement, mais également domaine quelque peu négligé par la protection de environnement et si mal connu du public. Nous allons le découvrir à travers une trilogie d'articles.

ico2Hommage aux vers de terre

Lumbricus_sp.

Voilà des animaux qui n'éveillent pas grand chose auprès du public : le dégoût parfois, l’indifférence le plus souvent. Et pourtant ces êtres sont des artisans infatigables, leur travail à permis le développement de l'agriculture, la forêt ne peut vivre sans eux, les paysages seraient radicalement différents sans leurs contributions et ils sont une clef de voute des écosystèmes... Quels sont donc ces animaux fabuleux ? Les vers de terre pardi ! Ces travailleurs du sol font partie des génies de la Nature, sans eux le cycle des éléments aurait bien du mal à tourner rond. Rendons hommage à ces petites merveilles.

Suite : La petite faune : Les lombricidées

retourRetour

ico2Le Génie Végétal : Le sol est vivant ! (1/3)

Premier épisode du dossier : Le monde du sol

Dans notre culture industrielle, le sol est souvent réduit à être considéré comme un support inerte sur lequel on marche et que l'on peut modifier à loisir à coups d'engrais, ou d'autres produits. Pourtant le sol n'est pas un simple élément minérale du paysage, il se comporte exactement comme un être vivant. Il peut se développer, subir les saisons, évoluer, réagir aux changements, tomber malade... et même mourir.

C'est hélas ce qui se passe dans nos terre agricoles, enfermées dans le cycle vicieux des produits de synthèse. Nous avons rendus nos sols malades : érosion, diminutions inquiétantes des rendements, inondations, disparitions des vers de terre... voilà les signes avant-coureurs de l’agonie de nos sols. Partons enquêter sur ces êtres bien vivants !

Suite : Le génie végétal : Le sol, un être vivant

Les composants d'un sol

retourRetour

ico2Petit Journal de Tellus n°13 : "Le super-héros du sol" (2/3)

Le super héros du sol

Deuxième épisode du dossier : Le monde du sol

Il y a tant à dire sur ces animaux géniaux que sont les vers de terre, que le Petit Web-master leur consacre un Petit journal de Tellus rien que pour eux. Le Lombric a été élu "animal de l'année 2011" et début 2012 a débuté une grande campagne d'inventaire et de cartographie des lombrics en France. Pourquoi cet intéret pour des animaux qui semblent si anodins ? Parce que ce sont de merveilleux bio-indicateurs et que bien que les vers de terre repésentent la plus importante biomasse terrestre... nous ignorons encore beaucoup de choses sur eux !
Suite : Le Petit Journal de Tellus n°13 : Le super-héros du sol.

retourRetour

*Cliquez (ou double-cliquez) sur les mots en Violet pour faire apparaitre la définition.
Retour accueil
retour
Suite
Suite